AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lord Lysander Nahaeris Groonings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lysander Groonings

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 03/02/2014

Feuille de personnage
Origine: Bondurant
Métiers: Président directeur de son entreprise, imposteur, escroc
Classe de combat: Aucune - Son garde du corps

MessageSujet: Lord Lysander Nahaeris Groonings   Dim 9 Fév - 21:38


Carte d'identité
Nom : Nahaeris Groonings
Prénom : Lysander
Surnom : Lord Groonings (Ou Dimitri, Mickaël, Jon ; voir Histoire).
Date de Naissance : 11 Leorm 3170, ce qui lui fait 57 années.
Lieu d'Origine : Dahemisk, mais la majorité des gens le croient originaire de Bondurant.
Milieu social : Bourgeoisie
Famille, statut civil : Célibataire mais, à défaut d'être un athlète, nous pourrions le qualifier de coureur de jupons. Quant à sa famille, Lysander préfère l'ignorer et clamer haut et fort être fils unique d'une quelconque famille ancestrale. La vérité, quant à elle, est bien moins flatteuse : ses parents sont de simples paysans originaires de Dahemisk. Il possède deux frères, bien plus âgés que lui.

Métier : Président directeur d’entreprise(s), négociant, faussaire, imposteur, escroc.
Classe d'arme : Garde du corps nommé Gustave Stephens.
       
Taille : 1m68
Corpulence : Imposante. Sa masse exacte reste, encore à ce jour, inconnue de tous et est l’objet de commérages intempestifs.
Yeux : Porcins. Mais si c’est la couleur qui vous intéresse, on pourrait discerner des teintes d’un gris bleuté.
Cheveux : D’un blond, qui tend vers le gris au fil des ans.
Peau : Si sa peau fut hâlée dans sa jeunesse, on ne pourrait le deviner aujourd’hui tant elle est blanche.

Signes distinctifs/Particularités : Son poids est, en lui-même, un signe bien distinctif.


Description physique détaillée :
Il faut le dire, Lord Groonings ne possède pas un physique à son avantage. Il fut un temps, une époque lointaine où il s’enivrait de la fierté d’avoir 16 jeunes années, Cinta lui avait fait don d’une prestance et d’une allure digne des plus beaux Beaudurants. Il ne fut jamais particulièrement grand mais son travail manuel et le grand air avaient musclé sa carrure et fait briller ses longs cheveux, d’un blond ensoleillé. Le visage fin, souvent rieur, Lysander savait manipuler les jeunes filles et les attirer vers lui, telles des abeilles à l’odeur du miel. Si aujourd’hui, ce fait n’a pas changé, il ne le doit plus à son physique mais bien à l’or -que tout le monde sait- caché dans ses poches et autour de ses doigts boudinés. Ses années de commerce, de diplomatie, de diners d’affaires l’ont considérablement engraissé, tant et si bien que, lors de fortes chaleurs, il est assez courant de voir le visage bouffi de Lord Groonings au travers d’une litière, ses jambes bien trop faibles pour pouvoir déplacer sa lourde carcasse. Il évite autant que possible de se mouvoir à pied, l’effort le met vite en nage, la sueur gouttant allègrement de son front, son souffle devenant rauque et court. Son visage, autrefois charmeur, à présent considérablement arrondi, donne l’impression que son empâtement a complètement gommé le jeune homme qu’il était. En quelques années, son menton s’est dédoublé en innombrables plis. La corpulence de Lysander n’a maintenant d’égal que sa fourberie et son machiavélisme. Lord Groonings aime le luxe, les richesses, et l’exubérance ; et tout cela se ressent dans ses tenues, parfois très excentriques, qu’il arbore au quotidien. Que ce soit des boutons du veston de son costume trois pièces, particulièrement torturés par sa bedaine proéminente, ou une espèce de toge colorée à la mode d’Azbarann, sa figure transpire toujours d’une fortune abondante.

*****

Psychologie :
À première vue, Lysander est un homme qui aime les choses simples de la vie : les mets riches et la boisson. Accueillant et chaleureux, il sait organiser des soirées qui ont su se propulser au rang des plus réputées de la capitale. Ce banquier avide apprécie la compagnie, particulièrement féminine et, bien que ses rondeurs repoussent le premier venu, les gens l’apprécient rapidement et tentent souvent de s’attirer ses faveurs. Mais son personnage tout entier n’est qu’un masque de mensonge qu’il exhibe à son bon vouloir à tous ceux qui l’entourent. Une bonne partie de ses richesses lui sont dues à l’impression de luxe et de noblesse qu’il dégage, par son comportement ou ses tenues vestimentaires. En réalité, orateur et manipulateur hors pair, il n’hésite pas à user de sa malice pour obtenir tout ce qu’il désire. Au fil des années, il a su créer sa propre fortune sans l’aide de personne, en volant, arnaquant les plus démunis pour engraisser son butin. D’un simple marchand de navets, il est devenu un aristocrate réputé et détestable, propriétaire d’une bonne quantité d’entreprises, dont la plus réputée : « Lysander Nahaeris Groonings Corporation ». Telle une araignée aux innombrables toiles, il tisse ses richesses dans tout ce qui lui semble lucratif. Vous l’aurez compris, si la cupidité devait avoir un visage, il serait joufflu, rond, empâté et se nommerait Lord Groonings. Pour cet homme toujours insatisfait, ses possessions ne lui suffisent pas, comme un enfant trop gâté dont l’appétit serait insatiable. Il est certaines rumeurs qui le disent malandrin, qui lui prêtent des entreprises plutôt douteuses, au trafic illégal et aux conditions inhumaines. Mais qui pourrait y croire, en voyant le sourire innocent de Lysander Groonings vous invitant à une soirée mondaine, où vous serez nourri à votre faim, charmé par ses plaisanteries et ses propositions commerciales ? Qui penserait une seconde que cet homme corpulent et raffiné puisse se déplacer aisément pour entretenir quelques affaires louches dans les quartiers les plus sales de Grimquarter ?

*****

Chronologie en bref :
11 Leorm 3170 : Naissance de Dimitri Bok, fils de Leonia Tourov et Adrian Bok, tous deux paysans Dahevichs.
Ginivad 3177 : Dimitri travaille dans les champs de navets de son père.
Drairm 3185 : S’enfuit de son foyer, suite à une altercation avec sa famille.
Serevad 3186 : Se fait embaucher par Nicolaï Masso, pour le transport et la vente de marchandises au travers de certaines villes Daheviches.
Ginivad 3187 : Se dispute très violemment avec sa mère et ses frères. C’est à partir de ce moment là que Dimitri va commencer à renier son identité et s’éloigner des terres pour rejoindre les côtes.
Dashuled 3188 : Il abandonne Nicolaï Masso pour subvenir à ses besoins.
Nurde 3189 : Il loue son premier navire : « Le Bishmarck ». À cette époque là, il se fait appeler Mickaël Naer.
Faorde 3191 : Il rachète le Bismarck.
Serevad 3192 : Achète de nouveaux bâtiments.
Nurde 3192 : Installe un commerce au cœur de Grimquarter, à Bredingham. Il se fera appeler Jon Norwood.
Kvyled 3193 : Investit dans différentes petites entreprises influençables.
Birnarm 3199 : Création de sa marque : Lysander Nahaeris Groonings Corporation. Lysander se lance dans le milieu du luxe fac-similé.
Cinverde 3217 : Construction et fondation de la Groonings Bank, pour blanchir une partie de sa fortune.




*****

Histoire :
Le 11 Leorm est une date marquée par l’histoire, un jour célébré au travers de tout l’Empire. Mais pour Leonia Tourov et Adrian Bok, c’est une journée comme les autres. Ou presque. Tôt le matin, alors qu’il régnait un calme des plus religieux dans la piteuse maison au toit de chaume de ces paysans Dahemichs, un cri déchira le silence et troubla la brume de paix qui s’était installée pendant la nuit. Quelques instants plus tard, en vous épargnant les détails les plus croustillants, les mains potelés d’un enfant, que ses parents appelèrent Dimitri, battirent l’air, et ses poumons s’emplirent pour la première fois de l’oxygène de Maxia. Rien ne laissait prévoir, déjà à cette époque, que ce petit garçon n’existerait plus, quelques années plus tard.

Puiné d’une famille de trois enfants, ses deux frères ainés avaient déjà l’âge de travailler dans les champs de navets quand Dimitri vint au monde. Une distance considérable entre le jeune garçon et le reste de sa famille s’étira, d’autant plus que l’enfant n’était pas vraiment désiré. Son enfance se déroula sans heurts, comme on peut s’y attendre pour un gosse de son âge. Il eut sa période d’innocence où jouer avec deux bouts de bois le complaisait pour des journées entières. Mais celle-ci fut vite écourtée par le travail agricole. Leonia et Adrian étaient un couple de paysans pauvres, qui se démenaient pour tenter de faire vivre leur foyer avec une piètre culture de navets. C’est ainsi que dès l’âge de sept ans, ils attendirent déjà de lui qu’il subvienne aux besoins de la famille. Labour des champs, récoltes, semences, les tâches furent difficiles et très peu intéressantes pour un jeune enfant. Son seul échappatoire fut de rejoindre Himsburg une fois ses corvées terminées, la ville la plus proche, où il passait des heures entières à regarder la vie citadine, écouter les gens parler, les histoires de quelques voyageurs par-ci par-là. Ce qu'il y apprit n’eut de cesse que de le faire rêver d’échapper à sa vie des champs, pour rejoindre l’effervescence des villes. Sa famille voyait cet engouement d’un mauvais œil, mais elle avait beau tout faire pour essayer de l’empêcher de fuir la ferme, Dimitri trouvait toujours un moyen tordu d’échapper à leur emprise.

À l’aube de ses 15 années, il fut surpris par sa mère encore ivre de la dernière soirée passée à Himsburg, en train de ravager inconsciemment les cultures brassicacéennes. L’altercation qui s’en suivit fut plus violente que les précédentes, tant et si bien que lorsqu’un Dimitri couvert de bleu, la lèvre en sang, s’enfuyait du domaine, il laissait derrière lui son père moitié assommé et sa mère en rage, qui le traitait de tous les noms. Son refuge était tout trouvé, vous vous en douterez : il s’exila à Himsburg où il mena quelques temps une vie dépravée. Il usait de son physique avantageux pour charmer de belles filles, parfois même de belles dames et leur soutirer quelques écus, consciemment ou non. Ses soirées étaient colorées, ses nuits sucrées, mais ses journées longues et lugubres. Ce fut un commerçant de fruits et légumes du nom de Nicolaï Masso, qui repéra les talents d’orateur de Dimitri, lors d’une soirée animée dans la Taverne du Sanglier. Il analysa un moment le talent du jeune homme à manier les mots habilement et à user de sa belle gueule pour captiver son public, puis décida que c’était là, des qualités nécessaires pour réussir à vendre de la pauvre marchandise à des clients influençables. C’est ainsi que Nicolaï prit Dimitri sous son aile et ensemble, ils prospérèrent de la pauvreté des petites gens Dahemichs pour faire profit. Le commerçant trouvait les produits, tandis que le jeune homme manipulait les foules pour les vendre aux grands marchés. Au fil des mois, sans le savoir, Dimitri vendit plus de navets -exportés d’autres régions- que la majorité des paysans locaux, ce qui lui attira beaucoup de regards noirs. Comme il était prévisible, sa famille, qui vivait une crise financière particulièrement difficile, retrouva sa trace. Lorsqu’ils se trouvèrent face au responsable de leur misère, l’affrontement fut terrible. Dimitri s’en échappa de justesse, tiré de l’affaire par un Nicolaï épouvanté et ils s’enfuirent ensemble mener leur entreprise, loin de Himsburg et de la colère des paysans.

Quelques années plus tard, Dimitri n’existait plus. Le jeune homme qui accompagnait Monsieur Masso n’était ni plus ni moins que Neil Kimit, un personnage au passé oublié, dont l’ambition était sans limite. Leur commerce fonctionnait si bien qu’ils élargirent leur clientèle en variant les produits. De simples fruits et légumes, leurs étalages réputés s’emplirent de vêtements colorés importés de contrés lointaines, d’épices goûteuses, et même de technologies nouvelles, à très bas prix. Neil s’enrichissait de jour en jour, pouvant jouir chaque lendemain d’une vie plus riche et ouverte. À ses 18 ans, il comprit qu’il n’avait plus besoin du vieux Nicolaï et de ses penchants sexuels envers lui pour réussir. Ainsi, du jour au lendemain, un commerce s’effondrait, ne laissant pas un écu dans les caisses, et un jeune homme particulièrement réputé avait tout bonnement disparu. Les traces de notre éminent personnage nous amènent à Mickaël Naer, un riche commerçant qui établissait ses échanges à bord du Bichmarck entre 3188 et 3192. Telle une tumeur, le jeune Mickaël étendait son emprise au travers de tout l’Empire, profitant de son activité maritime et de son sens inné du négoce pour s’emparer de produits rares qu’il revendait à un prix défiant toute concurrence. Son expérience lui offrait le talent de réussir à vendre à de petites gens de objets divers dont ils n’avaient pas même besoin. Il rendait un simple vêtement de coton digne d’être porté par les plus grands, n’hésitant pas à user du mensonge pour embellir ses produits. Ce parcours, qui vous paraît peut-être jusqu’ici bien linéaire et sans entraves pour notre ami commun, s’achève ici. Le profit attirant la jalousie, la jalousie, la cupidité ; un chaland dénonça l’éminent Mickaël Naer pour abus de bien social et escroquerie aux autorités publiques. Ce dernier s’en tira de peu en jouant la corruption, il graissa la patte aux agents de l’Empire avant de s’en tirer presque indemne, mais sans s’épargner quelques plumes.

Suite à cette affaire qui entachait sa réputation, Mickaël se retrouva à Bredingham. Il devint Jon Norwood, une fripouille qui trempait dans les affaires noires de Grimquarter, pour beaucoup illégales, mais qui se révélaient être de véritables mines d’or pour le négociant. Drogue, alcool, prostitution, l’ombre de Jon était omniprésente. Lorsque son butin gonflait, il investissait dans une nouvelle entreprise qui lui apporterait, à son tour, de nouvelles richesses. Ses affaires grossissantes lui attira de nouveau des ennuis, si bien qu’il se fit rapidement arrêter par la police bredinghamienne. Cependant, faute de preuves solides, son séjour derrière les barreaux fut rapidement abrégé. Norwood devint finalement un être à multiples facettes qui étalait son emprise partout autour de lui. Il ne pouvait se permettre d’arborer le même visage, le même nom, au sein même de la capitale, car ses activités étaient bien plus contrôlées à présent, que dans les campagnes sauvages Dahemiches. On l’appela alors la Main Noire. Les agents sentaient sa présence, savaient qu’il participait à toutes les affaires illégales, mais personne n’arrivait à lui mettre la main dessus.

Les prémices de Lord Lysander Nahaeris Groonings apparurent en 3194, alors qu’il n’a que 24 ans. On apprit à cette époque, que la Main Noire s’était retirée mystérieusement de Grimquarter, mais les commerces illégaux continuaient de recevoir un certain soutien financier. En même temps, un jeune entrepreneur ambitieux se lançait dans le commerce du luxe dans le quartier de Fairshore. À l’origine méconnu, il se fit une place dans le milieu et ne manquait pas de ressources. Il avait acheté une petite boutique atypique dans les rues de la ville, et vendait des produits d’une qualité unique et un savoir-faire maitrisé, typique grestran. On y trouvait les plus belles gemmes et des bijoux fins et magnifiquement ouvragés. Son propriétaire n’était nul autre que Lysander Nahaeris, un jeune commerçant issu d’une famille d’aristocrates beaudurants, qui avait décidé d’abandonner sa demeure familiale pour faire connaître la véritable beauté du luxe à la noblesse Bredinghamienne. C’est en côtoyant les grands diners et les soirées mondaines que Lysander réussit à se forger un nom et une réputation. Amoureux de la compagnie, de l’alcool de qualité et de la bonne chère, il ne refusait aucune invitation et n’hésitait même pas, au début, à s’immiscer dans les réceptions où il n’était pas invité. Sa voix et sa prestance lui permettaient de vendre de simples zircons au prix du diamant, de transformer de petites pierres en verre colorées en saphirs ou émeraudes, de remplacer le spinelle par le rubis. La matière coûtait peu mais l’illusion de la beauté lui donnait le statut de bijou luxueux. Les bénéfices de l’entreprise étaient considérables, tant et si bien que peu de temps après, Lysander pouvait offrir à sa clientèle de véritables pierres précieuses. Son marché s’adaptait à la qualité de chaque personne qui venait le voir. Et, vous l’aurez compris, beaucoup d’aristocrates se firent plumer en payant une fortune pour des produits fac-similés.

Les années passèrent aussi vite que la nourriture qu’il engloutissait et que son affaire prospérait. Ainsi, en 3199, à l’âge de 29 ans, il créait son label « Lysander Nahaeris Groonings Corporation ». Produits prisés et à la mode, la marque Groonings est, encore aujourd’hui, synonyme de richesse et de luxe. En 3205, les petits nobles s’arrachaient les bijoux des boutiques lumineuses et attrayantes qui se multipliaient comme des petits pains au travers de la capitale. De nombreux collaborateurs s’associèrent à Lysander, attirés autant par le personnage que par l’appât du gain. Ils firent naître de nouveaux produits qui répondaient à de nouvelles demandes. Parfums, vêtements, armes à feu, mobilier, Lysander Nahaeris Groonings Corporation ne connaissait aucune limite et était aussi avide que son propriétaire, qui s’empâtait autant que son entreprise. Sa fortune sans cesse grossissante lui permettait d’élargir son influence, d’étaler l’ombre de sa main -à présent boudinée- sur l’ensemble de la capitale. En 3209, le jeune entrepreneur, élégant et charmeur, était devenu le gros commerçant en vogue, dont tout le monde s’arrachait les produits. Son physique s’était tant métamorphosé ces dernières années, que personne ne fit le rapprochement entre l’aristocrate et la fripouille de Norwood. Afin d’éviter d’attirer les soupçons sur sa fortune dont une partie paraissait plutôt douteuse, Lord Groonings décida de créer sa propre banque qui la gèrerait. C’est ainsi que, en 3217, la Groonings Bank naquit, de pierres blanches comme le lait, dépassant de plusieurs têtes la majorité des bâtiments modestes Fairshore. La bâtisse s’imposait en véritable chef d’œuvre d’architecture, la face striée de colonnes cannelées aux chapiteaux corinthiens dorés à la feuille d’or. Et le clou du spectacle fut la monumentale statue de marbre blanc qui ornait le hall d’entrée, à l’effigie du Dieu Nûh et dont les traits évoquaient très subtilement ceux de Lord Groonings.

Aujourd’hui, Lord Lysander Nahaeris Groonings est confortablement installé sur sa fortune. Sa patte s’immisce dans beaucoup d’entreprises et il fait des dons réguliers à l’Académie de Hawking, au Grand Hopital, à l’Eglise des Douzes pour entretenir son trafic d’influence. Mais derrière tout cela, à chaque fois, se trouve un intérêt personnel. Méticuleux et soigné, Lord Groonings s’arrange toujours pour ne laisser aucune trace derrière ses affaires les plus douteuses. Malgré tout, nul Homme n’est parfait et ses soucis avec la justice restent néanmoins plus nombreux que le nombre de zéros sur son compte en banque. Très récemment, la découverte d’un nouveau minerai, le Midhilium, a particulièrement réveillé la cupidité de Lysander. Si beaucoup y voient de nouvelles prouesses techniques à venir, une nouvelle technologie, promesse d’avenir et de progrès, notre cher aristocrate bedonnant a ses vues sur la question et regarde déjà l’affaire avec des yeux gourmands d’avidité.

*****

Possessions :

  • Une confortable villa en plein Fairshore, à Bredingham.
  • Une fortune plutôt considérable, dont une partie est gardée à la Groonings Bank de Bredingham.
  • Plusieurs petits appartements à Redsquare et Grimquarter, signés à des noms divers tels que Joel Bornholdt, Coote Reilly ou encore Frankin Claffy.
  • Une barouche solide, tirée par quatre magnifiques étalons, pour les longs voyages.
  • Une litière, pour les trajets en ville, de courte durée généralement.
  • Gustave Stephens, son garde du corps, homme de main et serviteur.
  • La Groonings Bank, implantée au cœur de Bredingham.
  • Le label de luxe « Groonings », aussi connu sous le nom de son entreprise principale « Lysander Nahaeris Groonings Corporation ».
  • Une bonne quantité de petites entreprises aux activités diverses, floues pour certaines.



HRP
Crédit image : © Claudius, par Pervandr.
Double-compte ? Premier personnage.


Dernière édition par Lysander Groonings le Dim 16 Fév - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midhilium.forumactif.org/u19rpg http://midhilium.forumactif.org/t165-lord-lysander-nahaeris-groonings
Zayn Ezra Vasilis

avatar

Messages : 687
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 34

Feuille de personnage
Origine: Zahar
Métiers: Cheffe du Cartel Rouge/Prêtresse de Midh
Classe de combat: Corps-à-corps (Poignard)/Distance(Revolver)/Magie

MessageSujet: Re: Lord Lysander Nahaeris Groonings   Dim 16 Fév - 16:38



Et voilà sa Rondeur validée ! Qu'il n'oublie pas d'entretenir ses partenaires et dénicher de nouveaux filons s'il veut conserver son périmètre.

A l'occasion, si tu as la motivation, je rappelle qu'il est possible de créer sa petite publicité dans la section "missions et avis de recherche". Si les entreprises devaient continuer de fleurir, probablement que nous ajouterons une petite section où vous pourrez les décrire et faire vos listes de produits pour appâter le chaland !

Nous sommes donc la veille ou le jour même du Bicentenaire. Tu es libre d'y aller de ton petit commentaire dans [Toile de fond] Une étrange affiche ou de passer directement aux réjouissances du jour même ! Naturellement, sa Majesté de la Grasse Bedaine est invitée au Bal Impérial et de participer aux autres activités publiques ->Programme Bicentenaire. Attention néanmoins, comme ton texte l'indique, la fortune et la richesse attirent la jalousie et la convoitise, qui sait ce que tu pourras rencontrer !

Petite note : J'ai modifié "Aristocratie financière" pour Bourgeoisie afin d'en rester à 4 grandes classes sociales. Lysander ne possédant pas de siège au Parlement, ni réel titre, cela m'a semblé plus judicieux !

Encore une fois, bienvenue !


Avatar @ Enmi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://midhilium.forumactif.org/u2rpg http://midhilium.forumactif.org/t20-fiche-de-personnage-type-pour-la-validation#139
 
Lord Lysander Nahaeris Groonings
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The lord of the ringard
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» Lysander Sarhtorian : présentation [validée]
» Lord Voldemort
» Figurines Lord of the Ring

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Midhilium :: Personnages-
Sauter vers: